Images aléatoires


Recherche Mini Créateurs
Fils RSS
Nos news peuvent être suivies avec ces fils d’informations.
rss1.0
rss2.0
rdf
En ligne
Visiteurs: 12
Membres: 0
Sur cette page: 1
Membres: 1893, Le plus récent: Demonic_Forge

pas d'évènement à venir

Mise en couleur d'un starter Yu Jing Infinity


par pandera
Commentaires: 3
 8.6 - 17 votes -

MISE EN COULEUR DU STARTER YU JING



Corvus Belli nous propose avec Infinity une gamme de figurines futuristes au design élaboré et au dynamisme rafraîchissant. Le niveau de détail dans la sculpture est relativement élevé mais la précision des lignes fait que la peinture s’avère plus simple qu’il n’y paraît.

Je vais m’intéresser dans cet article à la mise en couleur du nouveau starter Yu Jing (commis par l’excellent Yannick Hennebo). Celui-ci comprend les nouvelles moutures des Zhanshis (trois), un Garde Céleste (sorte d’ESWAT de l’Empereur), un Domaru Butaï (samouraï) et un Invincible Shang Ji (mon préféré du lot, au design très agressif).

Le but est ici d’aborder une méthode de peinture rapide avec une palette de couleurs limitées et en traitant la figurine de façon globale.

Matériel

Pour un travail rapide et parfois brutal, je ne vais évidemment pas utiliser mes pinceaux de précision. Je me sers principalement d’un pinceau pour aquarelle de marque Léonard Black Ruby 30RO taille 2. C’est ce qui se trouve de meilleur marché en boutique de fournitures d’arts et il a surtout la particularité de ne pas tenir sa pointe bien longtemps, mais sans pour autant se désagréger. Cette caractéristique trouvera toute son utilité dans l’optique des éclaircissements rapides.
Le brossage à sec est réalisé avec un pinceau Tank Brush Citadel, épais mais au poil fin.

Les peintures utilisées sont surtout issues de la gamme Rackham Color. Souvent décriées et pas forcément faciles à trouver, leur consistance un peu pâteuse permet un contrôle intéressant de la peinture.

Préparation

Les figurines sont soigneusement ébarbées au couteau de modéliste, papier de verre grain 600 et scotch britt. J’en profite aussi pour les socler dans la foulée.
Sous-couche à la bombe blanche. Je garde 3 figurines en pièces détachées pour pouvoir accéder à toutes les zones au pinceau. L’arme du Shang Ji est tigée directement dans le chargeur pour faciliter sa manipulation, le trou sera rebouché au mastic de modélisme juste avant de la fixer à son propriétaire.



Travail de base

Les 6 figurines sont toutes intégralement basées (hors zones de peau, soit les 3 têtes des Zhanshis) avec un mélange pour moitié de Gris Noir et de Marron Royal Navy Prince August. J’en fais 2 passages.

Je pars d’une base identique pour la totalité des zones, principalement dans un soucis de gain de temps mais aussi pour garder une cohérence dans les ombres. La mise en valeur des figurines se fera surtout par la pose des lumières plutôt que par le travail des teintes. Comprenez que je me soucis finalement assez peu de la couleur utilisée et que ma volonté est de faire ressortir les reliefs.

On pourra reprocher à cette façon de faire son côté parfois un peu terne dans le rendu mais c’est un choix graphique assumé qui, je trouve, convient assez bien à cette gamme. La volonté aussi sans doute de m’éloigner au possible des schémas de couleurs chatoyants d’Angel Giraldez…

Pour en revenir au mélange de base, les teintes peuvent être variables mais j’utilise toujours du gris pour le côté neutre et le pouvoir généralement bien couvrant. La seconde teinte sert à définir l’ambiance même si je m’arrange pour qu’elle soit relativement sombre afin de garder une profondeur dans la peinture.

Vous noterez que les figurines initialement soclées ne le sont plus dans la suite de l’article. La faute à une tentative malheureuse de couche de base en bleu + gris (ni assez sombre ni assez couvrante) qui m’a forcé à décaper ma fine équipe, grmbl.

Je passe ensuite un jus composé du mélange de base et de noir pour moitié puis un second jus de noir uniquement afin de définir les détails et unifier, si besoin est, ma couche de base. Le degré de dilution est 5 volumes d’eau pour un de peinture.

La 3e étape consiste à brosser à sec toute la figurine. Je reprends mon mélange de base en y ajoutant au minimum 50 % de Gris Neutre PA.
Pensez à diluer un peu le mélange pour éviter le brossage complètement crayeux et gardez toujours votre pinceau rigoureusement sec pour que ça ne bave pas.

La photo ci-dessous reprend les 3 étapes dans l’ordre décrit, vous noterez que le brossage à sec sur la 3e photo est assez discret :



A partir de là le gros du travail est fait, les figurines sont sommairement éclaircies et vous pouvez vous limiter à pousser le travail sur les zones qui vous chantent. Pour les besoins de l’article je m’efforcerais de toutes les traiter (sic !).

Mise en valeur des détails

Je vais essayer de garder les mêmes teintes d’une figurine à une autre pour la cohésion du groupe. Exception faite du Garde Céleste pour lequel je veux accentuer le côté troupe d’intervention et le Domaru Butaï que je souhaite distinguer de l’Invincible.

Les teintes peuvent néanmoins sensiblement varier d’une figurine à une autre car j’ai l’habitude de me servir des peintures qui ne sont pas encore complètement sèches sur ma palettes soit pour passer un léger jus soit pour poser un éclat de lumière…

# pièces d’armure

Eclaircissements en 3 passages (Rackahm Color) : Gris des Ténèbres puis Gris Tranchant puis Blanc Eternel.
Eclaircissements qui sont parfois plus faits par tapotage que par réels coups de pinceau (d’où l’intérêt de la pointe de pinceau revêche, le tapotage se fait de lui-même).
Je fonds aussi bien souvent mes éclaircissements avec un peu de salive, un excellent médium auquel réagissent excellemment bien les Rackham Color.

J’ai pour habitude de passer un léger jus de Bleu Abyssal avec une pointe de noir à un moment où un autre du processus pour unifier le dégradé et enrichir la teinte. Le Bleu Abyssal réagissant très bien à une dilution extrême, celle-ci correspond à 10 volumes d’eau pour 1 de peinture.





# pantalons

Un mélange de Marron Royal Navy PA et de Leprous Brown Citadel pour moitié. Je reprends au Leprous Brown presque pur puis les derniers éclats au Gris Fauve Rackham Color. Eventuellement un petit filtre coloré de ce qui traîne sur la palette pour affiner les dégradés, tant que ça reste bien dilué (1 pour 10)…
Notez que j’ai la flegme de reprendre les chaussures, elles resteront donc en l’état. Les quelques reliefs des détails ont été traités en même temps que l’armure.



# visages

Je pars d’un mélange de Dwarf Flesh Citadel avec une pointe de Gris Neutre PA, le gris pour donner un meilleur pouvoir couvrant à la teinte chair (et puis il semblerait que le gris soit mon petit vice).

Je passe un premier jus de Bestial Brown et de Liche Purple Citadel pour moitié (un volume de peinture pour 5 d’eau).
Mon pot de Liche Purple étant loin d’être récent, la déontologie voudrait que je vérifie si la teinte existe toujours, mais la barbe. Prenez un violet profond à défaut dont le but est d’enrichir le jus.
J’y rajoute une pointe de noir pour un second passage. Pensez à vous assurez que le 1er jus est bien sec sous peine d’un ombrage mal assuré. Un sèche-cheveux à portée de main est l’idéal dans ce cas là.

Eclaircissement classique au Dwarf Flesh puis au Bleached Bone Citadel. Idem pour les yeux, rien que du très classique : trait blanc et point noir.



# armes

Je repasse un mélange de Gris Noir et de Vert Réfractaire PA. Je rajoute progressivement du Gris fauve Rackham pour éclaircir.



# détails divers

pour faire ressortir un certains nombre de détails mineurs, je me suis simplement contenté de poser des petites touches de couleurs claires (chair, ivoire, gris clair ou blanc) sur les reliefs à la pointe du pinceau. Ca a l’avantage de faire ressortir rapidement les volumes, ceux-ci étant plus suggérés que vraiment peints.

La peinture de l’armure du Garde Céleste en est une bonne illustration.



Comme dit précédemment je voulais lui donner une allure de troupe d’intervention en reprenant un look contemporain. Je suis parti d’une base noire pour l’armure éclaircie directement au blanc. Les éclaircissements sont très localisés et limités au minimum pour simplement suggérer le reflet de la lumière sur une surface noire. J’ai passés un filtre de Bleu Abyssal Rackham pour estomper le côté parfois crayeux du blanc. Minimaliste pour le coup.
Le treillis n’a finalement pas reçu le camouflage initialement prévu faute de temps, ce sera pour une prochaine…

Finalement le Domaru a le même schéma de couleur que le Shang Ji même si je me suis autorisé à supprimer l’éclaircissement au Gris tranchant Rackham sur l’armure (on ne voit pas la différence avec le Shang Ji d’ailleurs, je note). Les gaines de tendons ont été repris sommairement en bleu puis légèrement éclaircis. Là aussi j’ai posé quelques points blanc à l’extrémité des flexibles pour gagner du temps au lieu de multiplier les dégradés.



Les diverses loupiottes qui égayent les armures sont faites avec un jus de turquoise dans un 1er temps (1 volume de peinture pour 5 d’eau) puis un 2e passage. Le résultat est un peu limité en l’état mais cela permet d’apporter une touche de couleur et de rehausser l’ensemble à moindre frais.

Soclage

Les socles ont été réalisés avec un mélange de colle à bois/sable/ colle à carrelage. Mélange qui se dilue bien à l’eau et qui me permet de le désépaissir au pinceau autour des pieds afin de ne pas les noyer dans le mélange. Soclage ultra-basique et pas si chouette que ça mais rapide et cohérent avec le reste de mon armée.

La peinture consiste en une couche de Terre Mat PA, un jus de brun foncé puis brossage à sec rapide de Terre Mat puis de chair…

Je n’oublie pas la petite marque sur le bord du socle pour la détermination de l’angle de vue, souvent cruciale et facilement contestable pour le joueur de mauvaise foi...

Conclusion

Chaque figurine m’a pris en moyenne 5 heures de travail. J’imagine que le résultat ne plaira sans doute pas à tout le monde mais ce que j’apprécie dans cette façon de faire c’est la possibilité de pousser (ou au contraire de limiter) le travail au gré des zones et de mes envies, le travail de base réduisant vraiment les efforts à fournir ensuite…

Commentaires

Mugen 16 Dec 2008
Commentaires: 170

Bien content de retrouver ce tuto...
(certes j'ai le ravage dans lequel il est)
mais les photos rendent mieux à l'écran

JIBUS 19 Dec 2008
Commentaires: 10

Super Tuto!
Très pro!

Bonne continuation, dans l'animation de notre passion.


Alexian 25 Feb 2011
Commentaires: 1

Excusez mon intervention si je me trompe mais je ne vois pas les photos ?
Est-ce que j'ai raté quelque chose ?

Merci d'avance
Alex


Vous devez être identifié pour poster un commentaire sur ce site. Merci de vous identifier ou, si vous n’êtes pas enregistré, de cliquer ici pour vous inscrire.